News

29/07/2017

Come Back 2.0

posté à 18h11

Dernier post en 2014 et depuis, silence radio …
Pourtant il s’en est passé des choses !!!

2015 :
qualification pour Hawaii avec, à l’Ironman de Nice, une troisième place gagnée à la bagarre. Voyage en famille avec les filles.
- Séjour qui débutera assez mal, car je perds mon permis de conduire et me trouve dans l’impossibilité de louer une voiture.
- Evacuation par les pompiers américains, deux jours avant la course, suite à un malaise.
- Angoisse de perdre notre seul moyen de paiement, ma carte VISA.
Malgré tout, cela restera un bon moment, car avec un peu de démerde, on s’en sort toujours.

2016 :
Inscription pour le Challenge Venise, Ironman de Vichy … on poursuit sur la lancée et puis non.
La mère de mes filles me dit, fin janvier, qu’elle souhaite divorcer. Je pense à une énième crise et pourtant, force est de constater qu’elle mènera à bien ce projet (le seul durant notre vie de couple).
- Mars est le mois de son déménagement
- Avril, la nécessité de vendre la maison, mais aussi une première place en Groupes d’Ages au triathlon de Las Arenales, Espagne.
- Juin, Challenge Venise et un chrono en 9h11 avec une 17éme place au général
- Août, Qualification pour Hawaii 2017 avec une deuxième place Groupes d’Ages.

Mais parce qu’il n’y a pas que le triathlon dans la vie … il a fallu se reconstruire et ma bonne étoile a brillé à merveille.

Durant cette période transitoire où tu es encore un couple juridiquement et séparé officieusement, la mère de mes filles m’ordonne de trouver un agent immobilier, car elle a entrepris cette démarche de son côté et souhaite que tout cela se règle au plus vite. Je m’exécute et trouve un agent immobilier.
Lors de la visite de prise à la vente, j’explique, avec un peu d’humour, que la maison est à vendre et le bonhomme avec.
Conclusion : elle a bien fait son travail, puisque la maison est vendue et qu’elle a gardé le bonhomme pour partager sa vie.

Le destin étant comme « une boite de chocolats », elle fait du triathlon et souhaitait faire un Ironman. Nous avons construit notre couple en même temps que nous avons préparé l’Ironman de Nice.
Le bilan est plus que positif pour une première fois (elle finit troisième en 45-49ans, 500éme au général sur 2000 concurrents en 12h08)et nous vivons sous le même toit.
Nous allons poursuivre avec Le Half Ironman de Vichy avant ma course à Hawaii.

« L’échec est le fondement de la réussite” Lao Tseu

Road to Kona : 11 semaines pour tenter d’approcher la course parfaite …

 


14/05/2014

What's new, Doc ?

posté à 17h49

Que de nouvelles depuis le dernier message !!!! On ne peut pas dire que je suis saoulant.

En fait, pas grand-chose de bien neuf depuis le 02 février. On s’entraîne et … on s’entraîne et … on tombe aussi sur le bitume, sans trop de bobos, juste un casque en morceaux mais qui a rempli son contrat.

Première course le 10 mai, sur le Half de Lacanau. En effet, impasse sur le Triathlon de Cannes, par manque de motivation. Un programme qui n’est pas encore tout à fait défini, dans le détail :
- Lacanau, le 10 mai, histoire de conclure une préparation hivernale qui est longue.
- Barcelone, le 18 mai, Championnat du Monde Pompier-Police, distance Half
- Iron Médoc, le 31 mai ? suivant les finances familiales
- Half Vichy, fin Août ? cela dépendra d’un certain nombre de choses
- Ironman Palma de Majorque : inscription payée, objectif 2014

Dans tous les cas, il faudra trouver une course en préparation de l’Ironman.
Peu de courses, mais avec l’âge, on est plus sage et surtout on récupère beaucoup moins vite !!!

Les préparations dans le Gard se sont succédées, avec de bonnes sensations, il ne reste plus qu’à mettre cela en place en courses.
N
ouvelle façon de travailler, après la lecture de « Age is just a number » de Dara Torres, multiple médaillée olympique, à 40 ans.
Plus de travail en intensité, moins long, avec de la récup pour permettre à l’organisme de se régénérer. Mise en place d’une séance de musculation par semaine, pour renforcer la chaine musculaire et tenir, ainsi la cadence. Et grande nouveauté, une séance d’étirements par semaine d’environ 30’, en fin de semaine, pour éviter les blessures et la fatigue.

Approche nutritionnelle, avec les produits GO2 : Boissons énergétiques pour tout entrainement, plats préparés les jours de Garde caserne et Barres énergétiques 9Bar, Acides aminés AminoMax3, au quotidien.

Je fais le métier !!! Mais j’essaie surtout de préserver mon capital santé.

Ma préparation reste classique, au sens où je suis sur 3 semaines intenses et une en récupération.
Cela représente un volume horaire qui se découpe ainsi :
Semaine 1 : 17h
Semaine 2 : 20-22H
Semaine 3 : 24-28H
Semaine 4 : régénératrice : 10-14H

Pour les parties cyclistes et natation, les séances se découpent en séances mixtes, alliant, à la fois endurance et vitesse.
Ex. : Vélo : 4x5’ allure Triathlon Courte Distance puis 20’ allure Half Ironman
Natation : 8x50 Départ 50’’ puis 500 pull boy allure Ironman – 4x100 Départ 1’45’’ puis 500 pull …

Pour la Course à pied, je reste sur des séances de fractionnés longues 3 x 4000 allure Half, 1000-2000-3000-2000-1000, avec 1’ de récup. Des séances endurances et des enchainements vélo-CAP pour trouver le rythme.

Rien de bien révolutionnaire, mais un peu de réflexion pour essayer de durer encore un peu.
Le gros changement est dans le fait que je m’entraine seul !!! (footing avec Muriel) et cela a son importance. En effet, je travaille pour moi et donc pas de problèmes d’ego. Les séances sont respectées dans leur déroulement, les fractionnés à la vitesse souhaitée, ce qui élimine bien des problèmes de rivalité. Rivalité nécessaire sur une course, mais pas forcément indispensable à l’entrainement.
Je pense triathlon, je mange et bois triathlon, j’occupe une grosse partie de mon temps libre par le triathlon, mais je fais le choix de m’entourer de personnes qui n’ont que faire du triathlon, des personnes qui m’ouvrent à d’autres horizons, et cela me fait du bien …

Peut-être que je vais me planter, que les résultats seront en deçà de mes objectifs, mais j’essaie.
Premier verdict :le 10 mai !!!

L.A. a écrit : « il n’y a pas que le vélo dans la vie » et donc, au bout de 7 ans, nous avons enfin notre terrasse !!!
Construction à laquelle j’ai participé activement, avec du temps pris sur mes entrainements (gros travail psychologique) et surtout une prise de conscience énooooorme sur ma capacité à faire des choses avec mes mains. De là, à dire que Leroy Merlin est mon magasin préféré, il ne faut pas pousser.


 


02/02/2014

Janvier, fais ce qu'il te plait !

posté à 17h41

Le temps passe vite, bien trop vite. Février est déjà là et je n’ai pas donné de nouvelles depuis un mois. La bonne résolution de la nouvelle année a du mal à être tenue (une petite new par semaine), mais je vais persévérer.

Depuis le 1er janvier, il s’en est passé des choses. Deux stages de 4 jours dans le Gard pour entrer dans le vif du sujet, une semaine d’assimilation avec, coup de chance ou malchance, un genou bloqué et nouveau cycle de préparation foncière avec la semaine prochaine 4 jours dans le Gard.

Pour info, j’explique le premier stage :
Je suis parti avec l’idée de me nourrir essentiellement avec les produits GO2, soit pour 4 jours :
-Matin : jus d’orange, œuf frais au plat (j’ai une poule, cela aide pour les œufs frais) sur une tranche de jambon blanc, Thé ou Café, Ptit’Déj Sport Chocolat.

-Midi : Plats cuisinés + Gâteau Bio Energy Amande

-Goûter : Gâteau Energétique Chocolat Noisette + boisson SpeedRécup’ (avec de l’eau gazeuse, je préfère)

-Dîner : Plats cuisinés + Gâteau Bio Energy Amande + yaourts (on ne se refait pas !!!)

Durant les entraînements, j’emportais des Pro Barres Chocolat-Coco + ma boisson Carbo Max ananas-pêche

Nutritionnellement parlant, rien à redire, les plats cuisinés tiennent bien au ventre et en plus, comme les macarons, ils sont bons !!! Une préférence pour le Gâteau Bio Amande et le SpeedRécup’. Les Pro Barres Coco sont appréciables, même par gourmandise.
Le plus important est que je n’ai jamais eu de coup de fatigue et ai pu mener à bien le programme sportif prévu.

Le Mardi 07 janvier
arrivée sur site puis départ piscine Alès : 3900m pour 1h20. Après-midi, vélo, sous la pluie, avec travail PMA 75km en 3h, 1129m dénivelé+ (4cols)

Le Mercredi 08
Fractionné Course à Pied, à jeun, 19km en 1h30, en bosse. Vélo : 92km en 3h35 1367m+ (5 cols) puis Natation le soir pour 5,2km en 1h40 (travail de vitesse)

Le Jeudi 09
Natation : 5,3km en 1h50 (travail endurance), Vélo : 3h50, 100km avec travail soutenu en montées puis enchaînement Footing 20km en 1h35

Le Vendredi 10
Natation 1h30 pour 4,4km, travail mixte puis Running 0h55 – 12km (A/R sur un col)

Content de ce séjour, j’y suis retourné la semaine suivante, avant d’enchaîner par une phase d’assimilation.
Phase qui s’est avérée plus que bénéfique, puisqu’un matin, je me lève, le genou droit bloqué. Pas inquiet, le Bonhomme. En effet, j’ai déjà eu ce désagrément, sur le gauche et l’on m’avait expliqué qu’un petit bout de cartilage se baladait dans l’articulation et qu’il fallait qu’il passe son chemin. Je vieillis !!!!

Je reviens à mes moutons : semaine sans vélo, deux footing, un peu de natation pour un total de 5h35.

Et me revoilà parti pour de nouvelles aventures.
Les courses ne sont pas, définitivement, choisies, car il faut accorder les souhaits du Triathlète, de la Famille et surtout du PORTE-MONNAIE !!!

Professionnellement parlant, car j’ai un métier, j’ai pu former quelques personnes aux Techniques Pédagogiques (tout un programme !!) dans la Formation des Jeunes Sapeurs-pompiers.

Mes Gardes, malgré quelques nuits bien écourtées en raison des interventions, sont un véritable plaisir.

Du côté de la Famille, les filles préparent leurs examens (Bac et Brevet), Muriel fait de la Zumba. J’ai même réussi à l’amener à la piscine à 8h du matin avant d’aller à son travail et elle a aimé. Elle mange les plats cuisinés GO2. Elle court 3 fois par semaine, sans fusil dans le dos (pour rassurer Belle-maman).

Jusqu’à présent tout va pour le mieux. Avec l’âge, je trouve un équilibre qui me permet de prendre du plaisir dans tout ce que je fais.
Vivement la retraite ;-)

 


01/01/2014

Voeux 2014

posté à 18h34

L’Année 2013 vient de se terminer, l’heure du bilan sportif est derrière nous et se profile, maintenant, la saison 2014.

Dernières statistiques pour les plus curieux :
886H pour 52 semaines soit 17H / semaine
455km effectués en Natation
11747km en vélo
2988km en CAP

Pour 2014, la photo annonce la couleur : recherche de la qualification pour Hawaii, mais le Hawaii 2015.
Nous partons donc pour une programmation sur 2 ans.
Cela me permettra de ne pas trop réfléchir, (ce qui est une perte de temps énoooorme pour un triathléte), sur le futur, de rester les yeux rivés sur le souhait de se qualifier et surtout de bien y figurer.

Autant dire de suite que mon univers va, un peu plus, se restreindre :
Pompier-Triathlon, Triathlon-Pompier,
les conversations vont être super intéressantes pour les personnes ne gravitant pas dans ces différentes sphères.

Dés la semaine prochaine, je pars pour 4 jours dans le Gard, ainsi que la semaine d’après, afin de me mettre dans le rythme, puis une semaine d’assimilation et on reconduira cela avec la régularité d’un métronome.

Tout cela n’est possible qu’avec l’accord de l’ensemble de la Famille et je me dois, je l’avoue, de faire quelques concessions (concert de James Blunt en Avril, 4 jours au Maroc, sans vélo …)

Je connais ma chance et l’apprécie à sa juste valeur. J’ai l’envie, le temps et la santé.

La Santé, parlons en de la santé !!!!

Grosse pensée pour mon Oncle Bernard qui se bat actuellement contre la maladie.
Pourquoi en parler ici ?
Car tout simplement, il m’a offert mon premier vélo « sport », envoyé par colis, il y a presque 20 ans et m’a permis de faire mes premiers duathlons, mon premier 100km … tout ce qui fait qu’aujourd’hui, j’en suis là, sur le plan sportif.

C’est un battant, j’ai confiance et j’attends avec impatience la possibilité de faire une sortie vélo en sa compagnie.

Une nouvelle année commence
À minuit, alors que j’étais de Garde, en caserne, aucun changement (la citrouille ne s'est pas transformée en Formule1) : je me suis levé avec le même foutu caractère, aussi peu de cheveux sur la tête, je suis rentré à la maison en courant et Muriel m’a embrassé en me souhaitant une Bonne Année.

Jusqu’ici tout va bien ;-)

Je vous souhaite une Bonne Année 2014, pleine d’espoir, en cette période compliquée.
« La douleur est passagère, l’abandon irréversible » L.A.

 


13/12/2013

Retour sur un échec annoncé

posté à 15h36

La Saintelyon s’est terminée, me concernant, dans une voiture, au chaud, à 25 km de l’arrivée.
L’envie n’y était pas et cela, même si j’ai voulu y croire.

Première leçon : lorsque l’on fait un calendrier des épreuves de la saison, on ne se lance pas dans une telle course, alors que dans la tête, on est en vacances. Même si on se sent l’envie d’en découdre, il vaut mieux rester sur une bonne note que sur un échec.

Deuxième leçon : un petit manque d’humilité. C’est une course que j’ai toujours fini dans les 10 premiers, donc au fond, je pensais que, malgré une mauvaise préparation, je finirai dans les 20. Or lorsque l’on m’annonce 40, la gifle est telle que le mental décroche et tu te retrouves à errer sur le bord du chemin à cogiter sur comment rejoindre la ligne d’arrivée, mais en voiture.

Je n’ai pas d’excuse, je suis arrivé la fleur au fusil, j’ai pris une baffe et je ne recommencerai pas.

L’avantage est que je reprends mes entrainements triathlon, et ce, plus tôt que prévu, malgré une petite douleur à l’épaule, suite à quelques chutes (courir sur la glace, de nuit, ne s’improvise pas) durant cette longue nuit.

Pas de regrets, juste le sentiment d’avoir perdu mon temps et d’en avoir fait perdre aux autres.

Le retour a été moins triomphal que prévu …
Juste un problème d'ego ;-)

 




» Consulter les archives

RSS